Meet & Greet: Lalylala !

Vous l’aviez compris, chez Fifi, on a complètement craqué sur les jolies créatures poétiques de Lalylala et aujourd’hui, nous sommes enchantées de vous présenter celle qui se cache derrière ces patrons de crochet irrésistibles: Lydia Tresselt, la créatrice de Lalylala, qui, à son tour, s’est gentiment prêtée au jeu de nos petites questions rituelles !!! (for english, please click here)

Qui se cache derrière Lalylala?

Lalylala, c’est un peu de la petite fille qui est restée en moi, et un peu de cette envie irrésistible qui pousse mes 10 doigts à toujours se lancer dans de nouvelles aventures! C’est aussi un peu de tous les gens inspirants et précieux qui m’entourent et qui m’ont aidé à ce que Lalylala devienne une réalité; ma famille, mes amis, mes supers clientes, les traducteurs, les bloggeurs et bien d’autres !

Comment êtes vous devenue créatrice de patrons de crochet?

Très honnêtement, par accident! Je venais juste de finir ma première poupée Bina pour ma nièce, et je ne me suis pas arrêtée d’en crocheter d’autres avec de nouveaux habits. Comme à chaque fois, ces petites créatures me faisaient sourire, j’ai voulu partager ce « petit bonheur » avec d’autres, et j’ai commencé à écrire les patrons.

 

Comment définiriez vous l’esprit de vos collections? 

Mes poupées ne sont pas « typiquement » adorables, certains me disent même qu’elles sont un peu « bizarres » sans nez ni bouche, mais je les adorent ainsi! C’est incroyable de voir le nombre d’expressions du visages différentes que l’on peut leur donner juste avec 2 petits yeux noirs brillants! Et puis ainsi, cela donne plus de liberté à l’imaginaire de chacun.

Vos inspirations?

Il y a tellement de choses qui peuvent m’inspirer: traverser un marché aux puces, un livre d’enfants vintage … Parfois, assise à la table d’un café, je me mets à regarder les gens qui passent dans la rue et je me dis que c’est incroyable comme certaines personnes ont des similitudes avec des oiseaux, des chats, des écureuils ou même des cactus! Alors, la petite fille qui est en moi se dit que ce serait chouette une poupée en forme de cactus, portant un uniforme de fanfare, tambour à la main! Et c’est comme cela que Carl – the cactus est né !

Votre blog préféré?

Oh la la, c’est aussi difficile pour moi de répondre à cette question que de me demander mon Top 5 de mes anciennes cassettes ou mes livres préférés! Bon, allez j’en choisi au vol quelques un: 

Celui que je visite souvent « Tous fans de Lalylala«  (bien sûr ;), mais j’apprécie également « The Purl Bee », « Takiyaje », « The black apple », « Tiny owl Knits », « Las Teje y Manege », « Tricot gourmand » et beaucoup d’autres !!!

 

Enfin, votre conseil pratique à nos lectrices? 
La chose la plus importante quand vous crochetez un amigurumi est de faire des mailles bien serrées et de rembourrer fermement pour leur donner la bonne forme qui restera même une fois lavé.
Mon autre petit conseil quand vous utilisez un fil fin (tel que le 4ply) qui cisaille un peu l’index, mettez vous un doigt découpé d’un vieux gant en laine pour protéger ainsi votre index 😉

Enfin, pour bien rembourrer fermement, utiliser une baguette (celle du resto chinois) plutôt que les doigts. Vous pourrez ainsi mieux répartir la ouate!

Un grand merci à Lalylala, nous on est fan ♥

Who is behind Lalylala?

Most of the time lalylala is a funny cooperation of my inner child and my restless hands looking for new wooly adventures. But of course lalylala is more then me – there are lots of very important inspiring people making lalylala a lovable project – there’s my family and friends, great customers, translators, bloggers and many more.

 

– How did you become a  crochet pattern designer?

Honestly … by accident! Once upon a time when I just finished the first doll BINA for my little niece, my hands just didn’t stop making more dolls in other costumes. As crocheting these little cuties puts a permanent grin onto my face, I thought, others should grin more too, so I wrote down the patterns 😀

 

– How would you define the spirit of your collections?

Definitely my dolls are not typical cute ones – some say they are a bit spooky or whimsical because they’ve got no complete faces – no nose, no mouth. I really love them that way because it’s fantastic to see how many facial expressions you can create only using two shiny black glass eyes. So the spirit of the dolls is more based in your own phantasy and in the imagination you use to give your doll a character or feelings.

 

– What inspires you collections?

There’s so many inspiration surrounding me! You can be inspired by strolling across the flea market or scroll some vintage child books. Sometimes I’m sitting in a Café watching people passing by and realize an amazing similarity of some people with animals or even plants – there are birds, cats, dogs, squirrels, cactuses … and thats how an idea becomes a clear shape. It’s like the inner child in my head says  « You know what? A cactus doll would be cool and maybe he should wear a kind of old fashioned marching band uniform and a vintage tin drum » and that’s how it works.

 

– What is your favorite blog?

Oh dear, that’s just as difficult as putting together a good old mixed tape or my top 5 list of favorite books. So let’s mix vigorously and fish up 7 great blogs:

Frequently visited by me is http://fansdelalylala.canalblog.com/ of course, but I also appreciate:

http://www.purlbee.com/

http://takiyaje.livejournal.com/

http://theblackapple.typepad.com/

http://tinyowlknits.wordpress.com/

http://lastejeymaneje.blogspot.de/

http://www.tricotgourmand.blogspot.de/

and soooo many more!

 

– Could you tell us a little unknown fact concerning Lalylala? 

When I gave a DIRK the dragon doll to the little one year old daughter of friends of mine I pulled of it’s hood to show her the bald-headed DIRK and joked about the similarity to her dads shaved hairstyle. When we met again some time later, my friend told me, that his daughters biggest fun is to pull of DIRKs hood, point the finger at her father and laugh at his dragon-Dirk-like haircut. Beyond that she found out that DIRK is only able to fly when his hood is pulled on his head. That sound pretty logical for me!

 

– Finally, what practical advice/tip do you have for your readers? 

The most important thing in making amigurumi is to crochet tight stitches and to fill them very firmly with stuffing wool to get the right shape and make them resist the first washing.

When crocheting with thin yarns like the 4ply sock wool (that’s what I chose for my dolls) the yarn literally « cuts » in your finger especially when you try to crochet pretty tight. To protect my forefinger from pain, I cutted off a finger of an old lonely glove to pull it over when working with thin yarns. That works really fine and helps to keep the yarn taut for tight stitches.

To stuff the dolls firmly, I use a broken chopstick. It’s tip is a bit uneven and allows to stuff and spread the stuffing wool harder and much more equably than using only your fingers.

9 Comments

  • Répondre mai 29, 2013

    Anisbee

    Merci pour cette interview de la maman des jolies bestioles qui font craquer tout le monde, moi la première! J’ai adoré crocheter Kira et Loni et je pense bien agrandir encore la famille. Le plus difficile étant de choisir entre le dragon, le cactus ou Roco le petit dernier. Ils me font tous fondre, c’est terrible!

    Pssst… L’anecdote sur Dirk sans capuche n’est pas dans la traduction…

    • Répondre mai 29, 2013

      fifi.c

      Zut, je pensais que cela ne se verrait pas ….
      La voici:
      Quand j’ai donné Dirk le dragon à la fille d’une de mes amies, j’ai ôté la capuche de Dirk devant ses yeux, pour lui montrer la tête toute chauve du dragon qui est … comme celle de son Papa! Et puis, quand je l’ai revu peu de temps après, mon amie me confia que l’une des choses préférées de sa fille est d’enlever la capuche de Dirk et de pointer alors de son petit doigt le crâne chauve de son Papa en riant aux éclats. Elle s’est aussi imaginée que Dirk le dragon ne peut voler que lorsque il a sa capuche bien sur sa tête: cela paraît logique non?

  • Répondre mai 29, 2013

    Marie

    Merci, c’est chouette de rencontrer celle qui se cache derrière ces jolies créatures, et mes prefs: Roco et Fibi

    • Répondre mai 30, 2013

      fifi.c

      Roco me fait bien craquer aussi 😉

  • Répondre mai 29, 2013

    Marie Dardennes

    Super interview ! C’est pour réaliser l’une de ces petites créatures que je me suis mise au crochet ! Elles sont toutes sublimes, originales et craquantes ! Bravo à leur créatrice !

    • Répondre mai 30, 2013

      fifi.c

      Moi aussi! j’ai commencer le crochet pour Lalylala !!!

  • Répondre mai 29, 2013

    Delphine

    Un grand merci pour ce très chouette interview!!!
    Moi aussi j’ai craqué pour ces super amigurumis…
    J’ai fini de crocheter un Kira le kangourou pour ma grande (j’attends les yeux que j’ai commandé pour l’assembler) et là j’en commence un 2ème pour sa meilleure copine!!! Mais le virus m’a piqué et j’ai envie de tous les faire… Je pense que le prochain sera son « petit dernier » Rocco ou peut-être le Dirk le Dragon!!!
    Mais c’est super d’en savoir plus sur elle et ses sources d’inspiration!!! En plus ses tutos sont super bien rédigé et très pro… Un régal pour mon crochet 😉

    • Répondre mai 30, 2013

      fifi.c

      C’est vrai que les tutos sont extrêmement bien expliqués, un régal!!

  • Répondre décembre 12, 2014

    Lila

    Awesome content you got here! You can earn some extra cash from your page,
    don’t miss this opportunity, for more details simply search in google – omgerido
    monetize website

Leave a Reply Cliquez ici pour annuler la réponse.

Répondre à Lila Annuler la réponse

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.